Lille Lund – Jour 2 – Après le faux départ

Salut tout le monde !

 

Il est 23h, je suis crevé, mais content ! J’ai passé une bonne journée !

Bon, en dehors du fait qu’il ait assez peu plu, j’ai quitté Osnabrück vers 9h30 ce matin et je suis passé par les remparts et la vieille ville, et c’était megacool. J’ai bien kiffé !

Franchement, ça claque.

J’ai donc quitté Osnabrück en prenant des départementales pour la majorité de la matinée, et c’était franchement sympa ! Bon, essentiellement des lignes droites, mais quand même, les villages que j’ai traversés étaient magnifiques, les routes se faufilaient dans des forets mignonnes comme tout, les gens ne roulaient pas fort comme sur l’autobahn. Niquel quoi !

Bon j’avais quand même de la route à faire, donc j’ai rejoint ladite autobahn, j’ai mangé un p’tit burger king a midi histoire de recharger les batteries, et j’ai roulé, roulé, roulé. Au bout d’un moment, j’ai voulu faire une pause, parce que les épaules et la nuque aiment pas autant de vent pendant aussi longtemps. Je suis tombé sur deux norvégiens, un père et son fils, en Triumph Explorer, en retour de vacances en Italie. Super sympas, on discutait motos, paysages, routes à faire, un peu tout et rien ! J’ai été pas mal jaloux de sa transmission à cardan, parce que ma chaîne était encore détendue, malgré sa relative nouveauté, et la graisse que je lui ai mise hier soir et ce matin avant de partir.

Je les ai recroisés plus tard en interfile dans des bouchons sur l’une des nombreuses, très nombreuses portions d’autobahn en travaux. Je les ai un peu suivi, mais ils se faufilaient un peu trop vite entre les voitures, j’ai préféré ne pas suivre longtemps. Mieux vaut rouler lentement mais en sécurité.

Ils sont vulgaires ces allemands ! Mais au moins on comprend ce que c’est.

J’ai fait beaucoup de ligne droite, et j’ai pu tester sur route sèche, dégagée et sans personne que la cb500x pousse jusqu’à 160, elle peut aller plus loin que ça, mais d’une part elle galère un peu, et d’autre je me sentais pas à l’aise d’aller plus vite que ça. Perso mon rythme de croisière c’est 120 130 sur l’autobahn, et ça me va. Quand on me double j’ai l’impression que je me traîne, puis je regarde le compteur et je me rend compte que c’est déjà pas mal en fait.

Une vue sympa depuis une petite aire d’autoroute.

Je suis arrivé à Schwentinental en passant par Brême et Hambourg, dont je retiens le tunnel sous l’Elbe, les très nombreuses grues maritimes, et les forêts de conifères sur la route juste avant ! Je vous avoue, j’ai préféré les forêts de conifères, ça m’a dépaysé. Les forêts ont l’air plus sauvages dans le nord de l’Allemagne, ça me plaît bien !

Je suis arrivé chez mes hôtes, Swetlana et Stefan, et là, ça s’est super bien passé.

Déjà le monsieur il a une Moto Guzzi Griso, c’est donc oui pour moi.

Ils ont le Hard Rock Cafe Schwentinental chez eux, c’est à dire une remise aménagée en bar/studio d’enregistrement/plan de bricolage, super cool !

En plus, il a deux bécanes vintages, une Guzzi et une Morini. Ça c’est la méga classe !

Stefan m’a offert une bière, a refait la tension de ma chaîne de bécane, et l’a regraissée ( lui a un cardan aussi, donc il n’a plus besoin de sa bombe de graisse ) avant de s’occuper de changer les joints à lèvres des fourches de la moto de son fils. Plutôt cool ce monsieur.

Du jardin qui claque ça !

Swetlana et Stefan, en plus de m’accueillir et d’être sans doute les gens les plus gentils du monde, m’ont offert le couvert, et la cuisine épicée de Swetlana était vraiment super bonne.

Qui claque je vous dit !

Je suis fatigué mais très satisfait de cette journée, et de cette rencontre, j’ai beaucoup discuté avec Swetlana comme avec Stefan, de plein de sujets différents, j’ai été me balader dans la campagne avec les deux et j’ai vu de supers paysages. J’adore !

Je vous ai précisé que ça claquait ?

 

Bon, mention spéciale à :

  • Ma vignette crit’air qui s’est barrée avec le vent, super merci, 10/10 super expérience. 5 balles dans le fion et maintenant je dois voir comment re-commander un truc qui sert à rien parce que j’ai pas envie de payer une amende quand je reviendrais sur Lille.
  • Ma sacoche de selle, qui avait tenu hier, mais qui a un peu fondu aujourd’hui. Rien de collé au pot, et rien d’abimé dedans, mais ça fait chier quand même. Stefan a trouvé un solution avec des tendeurs pour éviter le souci à partir de demain !

Un peu déçu mais bon, c’était pas cher. Maintenant elles font toujours le boulot hein, mais c’est moche.

Allez des bisous, et au dodo parce que demain je prend le ferry et je traverse l’Oresundbron !

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *