Lille Lund – Jour 3 – On avait dit stop !

Hello les gens ! J’ai dépassé les 1000km aujourd’hui !

J’ai pris très peu de photos aujourd’hui, j’essayerai de mettre un ou deux photos plus tard histoire de vous montrer que c’était cool.

Aujourd’hui, j’ai traversé le bout d’Allemagne qui me restait, et c’était cool ! Puis j’ai traversé le Danemark pour arriver enfin en Suède, et c’était nettement moins cool.

D’abord, j’ai commencé la journée par un bon petit dej salé préparé par Stefan et Swetlana, chez qui je retourne dans deux semaine pour le retour !

Ensuite, je me suis préparé, j’ai préparé la moto, et on est partis avec Stefan, il m’a montré des endroits super cool du nord de l’Allemagne, des jolies routes et de superbes paysages ! On s’est séparés à la dernière station essence avant Puttgarden.

Le ciel était maussade, pas un seul coin de bleu peint sur le grand plafond. Il a commencé à pleuvoir à la station essence, et jusqu’à Puttgarden où ça s’est un peu calmé.

Au revoir l’Allemagne !

Et c’est là que c’est parti en cacahuette.

Déjà, 56 balles le ferry, je vous avoue, ça pique un peu. Et ça, c’était sans les 28€ du pont ! Un aller, en comptant l’essence, est aussi cher que de prendre le train, l’avion, et re le train jusqu’à Malmö, et repartir ! Enfin bon je savais déjà que c’était pas une décision économique, mais quand même quoi ! 56 balles bordel !

J’étais déjà un peu mouillé quand je suis monté dans le ferry. Je vous laisse deviner ce qui m’attendait lorsque j’en suis sorti :

  • Des routes droites, chiantes avec des danois stressés et des suédois pressés.
  • 15°C ou moins, un 16 juillet.
  • Du brouillard à couper au couteau.
  • De la pluie fine et glaçante qui s’infiltre dans les vêtements, dans le casque, qui remplis les bottes et les gants, et qui évidemment passe au travers de ma tenue de pluie au niveau du caleçon parce que la journée était pas assez naze comme ça.

A ce propos d’ailleurs, je dois vous avouer que je suis assez déçu de voir que ma botte gauche a pas tenu la pluie. Une partie du cuir s’est décollé et de la colle mélangée à du tissu le tout mouillé et formant une sorte de bouillie noirâtre se dégage donc de l’avant de ma botte. Avec un peu de chance s’il fait beau sur les prochains jours j’aurais pas de soucis, sinon je vais devoir utiliser la paire de chaussures de sécu que j’ai pris comme chaussures de ville pour marcher tranquillement ( si si c’est des vrais chaussons ) mais c’est pas prévu pour la moto, d’une part, et d’autre part j’ai pas envie de les niquer non plus, me reste encore une bonne semaine et demi à tenir bordel !

Le Danemark, du moins ce que j’en ai vu depuis l’autoroute, c’était très semblable au Nord ou à la Belgique, assez plat, plein de champs, y’a finalement que les maisons et la mer qui changeaient de mon point de départ. Et le fait que j’ai croisé 0 camion.

Le pont de l’Oresund est superbe, et y’a une super belle vue. Sauf qu’il drachait comme vache qui pisse et avec un brouillard digne de Silent Hill, j’ai pas pu voir grand chose ni apprécier. Encore moins avec le fort vent de côté qui changeait toutes les 3 secondes, me menaçant de m’envoyer dans les voitures me dépassant ou dans la barrière m’empêchant de tomber dans l’eau.

Vous le sentez le beau temps là, hein ?

Si hier était une plutôt bonne journée, aujourd’hui je retrouve l’ambiance du premier jour : A chier.

 

Je vais voir pour aller manger un bout avec ma chère et tendre ce soir si elle est dispo, en espérant que mon équipement et mes vêtements de moto sèchent sur le sol de ma chambre en attendant. Ca me remonterait le moral ! Mais c’est pas joué.

 

Update : J’ai été mangé dans un resto chinois à Lund avec ma petite amie et un de ses amis, et ça fait du bien, parler français, revoir des gens que je connais, la revoir elle, et mangeeeeeeeer ! Je me bénis moi-même ( après tout je m’appelle Théo ) d’avoir pris un pantalon et des chaussures de rechange, ça m’a changé la vie.

Maintenant je suis bien fatigué. Au dodo, demain j’ai encore de la route à faire.

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *