Lund Lille – Jours 2 et 3 – La fin !

Salut tout le monde !

 

Me voilà bien rentré chez moi, après deux jours assez intensifs de roulage.

Quelques chiffres sur ces deux dernières semaines pour le fun :

  • 3611.5km parcourus
  • 160.3L d’essence engloutis
  • 4.4L/100km de consommation moyenne ( ce qui est pas mal du tout )
  • 6 pays où j’ai posé les pneus : France, Belgique, Pays-bas, Allemagne, Danemark et bien sûr Suède !

Samedi, je suis parti de chez Stefan et Swetlana vers 11h. Swetlana voulait que j’attende que la pluie s’arrête avant de partir, mais Google semblait dire que le temps n’allait pas s’arranger avant un bon moment. Très gentille, Swetlana m’a donné ses anciennes guêtres de pluie, bien qu’un peu petites pour mes panards, elles ont parfaitement tenu mes pieds au sec pendant toute la journée, parce que la météo allemande n’a pas été très clémente lors de ma seconde journée de voyage.

Plön, une très jolie ville du nord de l’Allemagne.

J’ai décidé de passer la journée hors de l’autobahn, parce que franchement, on s’y ennuie à mourir, surtout seul dans son casque sans musique ni rien d’autre que le bruit du vent et la douleur dans le dos et la nuque à cause du vent sur le casque. Ça va plus vite, c’est sûr, mais je voulais apprécier l’Allemagne, la vraie.

Je suis passé dans Hambourg même, dans la ville, et j’ai été un peu déçu, je m’attendais à plus joli, mais je pense que je n’ai pas été dans le vrai centre de la ville, juste aux alentours. J’ai pu passer par la très grande zone industrielle, passer sur un très haut pont avec une belle vue sur le port industriel, les grandes usines aux odeurs différentes les unes des autres, ça a senti le vinaigre, puis le fromage, la vieille chaussure, et enfin j’ai pu descendre du pont pour retourner sur la terre ferme où il y a moins de vent, et donc moins stressant. Les coups de vents, les écarts, etc etc.

 

Une fois sorti de Hambourg, j’ai pu rouler dans les petites bourgades et dans les belles forêts autour de la ville. C’était pas les belles petites routes près de Skepplanda, mais c’était bien mieux que l’autobahn.

J’ai fait un bon bout de chemin en Westphalie, j’ai traversé Porta Westfalica et Vlotho, dont les noms assez improbables ne réfléchissent pas leur beauté. C’était très vallonné, plein de forêts, dans l’ensemble, de très bons paysages, surtout quand je suis passé proche du Monument au Kaiser Wilhelm, très impressionnant même vu d’en bas.

Je suis arrivé vers 19h à Oerlinghausen, où j’avais réservé un airbnb, un très sympathique appartement. J’ai pas mal galéré à trouver un restaurant ouvert à 21h un samedi soir, et j’ai fini dans un restaurant qui avait l’air assez vieux, tenu par des gens eux aussi assez vieux, et j’ai mangé une cuisine, on va dire, de vieux ! Mais c’était mieux que de rien manger.

J’ai vraiment très bien dormi, et j’ai eu trop sommeil pour écrire un article, alors j’ai décidé de tout faire ce soir !

Un bon début de journée à Oerlinghausen !

Je suis parti à 10h de mon airbnb ce matin sous un grand soleil, environ 23°C. Parfaitement agréable ! Le temps a été parfait de Oerlinghausen jusqu’aux Pays-bas. J’ai pris l’autoroute toute la journée, c’était assez fatiguant, pas très intéressant, mais le moyen de plus rapide de rentrer à la maison. 480km d’autoroute, mal aux fesses, un peu au dos et à la nuque, et de la fatigue due au bruit du vent.

Comme au premier jour, mais a l’aire d’autoroute d’en face !

 

Me voilà bien bien rentré, en un seul morceau, fatigué, encore un peu trop frais pour être objectif sur le voyage, après tout je viens de me taper 500km d’autoroute et c’est mon souvenir le plus récent du road trip ! Ma petite amie me manque, les vacances sont passées trop vites, mais c’est à chaque fois comme ça, non ?

Je ne suis pas quelqu’un de très solitaire, je le savais déjà, et je l’ai vraiment bien remarqué sur ce voyage, j’ai rencontré des gens très sympathiques, mes hôtes Airbnb, différents motards sur la routes ( chacun vivant leur propre aventure ), j’ai passé une semaine magnifique avec ma petite amie, mais lors des nombreux moments de solitude complète sur la route, c’était difficile d’apprécier l’aventure. Comme je le disais, seul dans mon casque, avec comme seul compagnon le bruit du vent, j’ai un peu perdu la notion du temps, et c’est difficile de dire si les journées sont passées vite ou très lentement. Je crois que le plus dur a été de ne pas le partager avec quelqu’un, c’est aussi pour ça que j’écris des articles à la va-vite sur ce blog un peu miteux.

Enfin bref, assez blablaté, je vous laisse, je suis bien fatigué, et mon lit m’attend !

Bonne soirée, et à bientôt je l’espère pour des balades ! J’espère vous avoir fait un peu voyagé avec moi, et j’essayerais de continuer et de m’améliorer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *